Au mois d’août, une nouvelle brochure a été réalisée par le département de Luc Barthassat, ministre des Transports, à destination des usagers de deux-roues motorisés. Ce document incite le parking de ces véhicules sur les trottoirs, en annonçant qu’il serait toléré, s’il reste aux piétons un passage d’1,50 m.

Cette mesure, qui met en danger les piétons et entrave leur circulation, n’est pas conforme au droit suisse, qui réserve cette possibilité aux seuls vélos (ordonnance sur la circulation routière, article 41).

Pour demander le respect de la loi et l’abandon de cette entrave à la mobilité douce, l’ATE a lancé une pétition contre cette directive qui va à l’encontre de la nouvelle loi sur la mobilité adoptée par les Genevois en 2016.

La pétition a été déposée au Grand-Conseil  le 16 novembre 2017, avec plus de 1000 signatures. Les associations Handicap Architecture Urbanisme, qui défend une ville accessible pour tous et Mobilité Piétonne se sont jointes à l'ATE pour le dépôt. Nous nous réjouissons de pouvoir défendre une ville sécurisée pour toutes et tous lors de notre audition à la commission des pétitions du Grand-Conseil et des prochaines étapes du travail parlementaire.