Berne | 09.06.2017

L’ATE souhaite plein succès au Tour de Suisse et aux Fêtes du vélo

Le vélo mérite sa place – au quotidien aussi

Velo-Initiative

A l’occasion du début du Tour de Suisse (TdS) et des prochaines Fêtes du vélo, l’ATE Association transports et environnement souhaite plein succès à tous leurs participants. L’ATE se réjouit que le TdS fasse la part belle au cyclisme comme sport de pointe, mais aussi comme sport de tous les jours. L’ATE demande que le vélo obtienne sur la route la place qui lui revient en sa qualité de véhicule de pendulaire en plein essor.

Depuis près de deux décennies, le vélo connaît un véritable essor: moyen de transport particulièrement rapide en ville et à la campagne, écologique, polyvalent et bon pour la santé – il est le seul à réunir toutes ces qualités. Si la promotion de la pratique du vélo était à la hauteur de son importance, il y a longtemps qu’il jouerait le rôle-clé qui lui incombe dans notre système de transports.

Cependant, dans nombre de localités, l’infrastructure des transports n’est pas en phase avec la proportion toujours plus forte de vélo dans la circulation, parce que les surfaces qui lui sont réservées et les places et locaux d’entreposage sont insuffisants. En outre, trop nombreux sont les obstacles qui freinent l’épanouissement de ce fascinant moyen de transport.

Pourtant, une optimisation des conditions de circulation des vélos serait profitable à tous: la qualité de vie et de séjour dans les villes et les agglomérations s’améliorerait, la pollution et les embouteillages diminueraient, de même que le besoin de construire de nouvelles routes.

C’est pourquoi l’ATE en appelle aux municipalités pour qu’elles reconnaissent enfin qu’il est de leur devoir de garantir au vélo la place qui lui revient et d’accroître son attractivité. C’est ainsi que l’on parviendra à donner une dimension acceptable à une circulation en constante augmentation.

Notons encore que le vélo est né le 12 juin 1817. C’est en effet ce jour-là que Karl Drais a parcouru 14 km sur sa première draisienne. Il serait bon de ne pas attendre 200 ans supplémentaires pour donner au vélo la chance d’apporter sa contribution salutaire à la mobilité en délestant le trafic routier et ferroviaire.

Plus d'informations

Matthias Müller, responsable de la communication et de l’équipe « Public Affairs » de l’ATE, tél. 079 757 00 91